43 – La Ping

8 février 2020

Non, il ne s’agit pas d’adresses IP émises aléatoirement par les techniciens pour le bon fonctionnement du réseau. Ce dont on pourrait douter en observant les liaisons électriques aériennes câblées de manière très particulière en Thaïlande. Le réseau fonctionné d’ailleurs, à peu près correctement ici. Sauf quand vous vous faites avoir par un revendeur de « Seven/Eleven », petits magasins où l’on trouve de tout, de 7.h du matin à 23 h. Je me suis rendu compte que, n’arrivant pas communiquer avec mon téléphone muni de la carte SIM locale depuis le début de mon séjour, le vendeur qui m’avait facturé un forfait réseau complet pour quinze jours, n’avait pas vraiment réalisé la procédure. C’est ce que m’a expliqué le gérant de mon hôtel :                                                                          » Toujours demander un reçu de forfait », qu’il me dit, dans un anglais aussi bon que le miens. Bref, la Ping, cette rivière qui traverse Chiang Mai, je l’ai vue !!!! Car ce fut presque un exploit pour la trouver. Je vous épargnerai les détails de mes petits désagréments.
Mais si à Bangkok, un minimum d’anglais est indispensable pour trouver son chemin, à Chiang Mai, l’anglais ne suffit pas toujours !! Peu de gens ont réussi à me faire comprendre où se trouve cette rivière. On m’a même dit qu’un taxi était nécessaire. Le seul que j’ai trouvé sur mon chemin, ne voulait pas y aller ! Et, miracle, après une bonne marche et la découverte, par hasard, d’un marché aux fleurs de Chiang Mai, j’ai été harponné par une jeune fille, m’invitant à déjeuner dans son restaurant. Un peu découragé et fatigué sous le soleil de midi ( 33°), je me laisse attraper, même si manger n’était pas mon envie du moment. Je me retrouve alors dans un endroit surprenant au bord de cette « Ping » que je crus ne jamais trouver. C’est cela aussi, Chiang Mai.

 

CED81BF3-B229-4F88-BE40-D616815ED392681C4FA1-FF6E-4880-A40B-6076D6E926A808022020108022020308022020408022020608022020110802202012DD1719B0-14EA-483A-B533-3141DB5B8E340802202013

42 – Chiang Mai (encore)

7 février 2020

Je dois dire que cette grande ville du nord est très agréable pour ceux qui se sentent un peu perdus dans la grande métropole de Bangkok. Le climat, comme le paysage permettent de se détendre et de se retrouver un peu. J’aime à flâner dans ses rues, certes, très touristiques, mais c’est la haute saison, en ce moment. Néanmoins, des visages, on n’en voit plus beaucoup, Les masques de protection sont quasi systématiquement portés, maintenant, et pas seulement à cause de la pollution. Le soir, ma curiosité m’a entrainé vers un spectacle de boxe thaï. Tout est parfaitement ritualisé, entrainé par une musique rythmant les jeux de jambes et les attaques rapides des jeunes boxeurs.                Contrairement à ce que j’avais laissé entendre, Il y a bien une rivière à Chiang Mai, La Ping, affluent du Chao Phraya, et j’irai demain.

07022020120070220201090702202011107022020103070220207007022020770702202084070220202607022020107022020407022020507022020150702202016070220201707022020180702202020070220202207022020230702202035070220203407022020330702202052070220204307022020380702202037070220205307022020550702202056070220205807022020930702202014070220206

41 – Chiang Rai et le Triangle d’Or

6 février 2020

Encore une superbe journée dans cette province du nord de la Thaïlande. La route est longue en mini-van de Chiang Mai à Chang Rai. Puis au Triangle d’Or, site du bord du Mékong, à l’intersection frontalière de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie. Les photos remplaceront aisément la description littérale que je pourrais en faire. Petite contrariété, le coronavirus s’est rappelé à nos loisirs insouciants. En effet, nous n’avons pas pu prendre le bateau pour nous rendre sur l’autre rive du Mékong, au Laos. Les pays protègent leurs frontières. Je dis nous, car nous étions un petit groupe bien sympathique composé d’un couple de jeunes allemands et une belle famille française originaire d’où ?

DE MONTPELLIER et de NÎMES !!!!!!

Jolie ambiance et magnifies moments.

Pour finir, visite d’un petit village de réfugiés birmans, chassés par la junte militaire, issus de la tribu Padaung-Karen dont les « femmes-girafes » portent une série de colliers superposés. Vous ne verrez pas de photos, La visite du village, l’achat d’un petit objet et une cagnotte au milieu du village fera bien mieux, pour eux. La seule photo que j’ai prise n’est pas « volée », mais posée avec l’accord de maman, et un remerciement concret.

 

 

 

06022020106022020206022020906022020120602202016060220201506022020170602202014

0602202018
Les plus belles toilettes d’Asie, tout en dorures

0602202019060220202106022020220602202024060220202706022020290602202031060220203406022020350602202048060220204606022020490602202050060220205606022020540602202058060220206406022020650602202067060220206206022020690602202070060220207106022020720602202074060220207306022020790602202077

 

 

40 -Chiang Mai – Un centre de soins pour les éléphants

5 février 2020

 

Cette journée dans un centre de soin pour éléphants m’a ravi. D’abord, nous n’étions que deux farangs ( étrangers) et tous les deux, français. Romain qui m’accompagnait est un jeune garçon venu passer de bons moments à Chiang Mai en solo. Ça ne pouvait pas mieux tomber. Sans le flot touristique habituel dans ce genre de centre, (du moins, c’est ce que j.avais imaginé). Et bien, on a pu passer une journée complète avec ces gros pachydermes. Distribution de nourriture, promenade dans la jungle pour les laisser se ravitailler en végétaux et autres pousses bien fraîches. Puis les soins, mixtures fabriquées au pilon et roulées en boulettes. Celles.ci leur permettent une meilleure digestion. Ils ont un système digestif un peu fragile. Tout comme moi. J’ai pris la recette. Enfin le bain. Ils adorent. Et les selfies de formalité. On a eu droit en milieu de journée, à notre déjeuner local délicieux.

DSCF4284DSCF4281DSCF4270

DSCF4237DSCF4240DSCF4252DSCF4220DSCF4215DSCF4213DSCF4210DSCF4197DSCF4194DSCF4173DSCF4179DSCF4186DSCF4169DSCF4155DSCF4152DSCF4151DSCF4137DSCF4147DSCF4149DSCF4150DSCF4133DSCF4109DSCF4103DSCF4099DSCF4052DSCF4056DSCF4059DSCF4048DSCF4047DSCF4044DSCF4039DSCF4019DSCF4021DSCF4034DSCF4037DSCF3995DSCF3994DSCF3987DSCF3980DSCF3971DSCF3970

 

39 -Chiang Mai – Le premier jour

4 février 2020

 

Arrivé avec la compagnie low-cost Thaï Air Lion, dans un avion de ligne domestique. C’était plutôt confort, et cela n’ avait rien à envier à certaines compagnies françaises. Je n’ai pas encore eu le temps de découvrir cette deuxième grande ville de Thailande, mais j’ai eu l’occasion de flâner dans ce vieux quartier très populaire de Chiang Mai, où se trouve mon hôtel. La première impression, c’est que le ciel est plus clair (qu’à Bangkok) et aujourd’hui, il y faisait particulièrement chaud, la journée. Je n’ai pas vu de grands fleuve comme le Chao Phraya de Bangkok, mais des montagnes. Je les découvrirai demain, en allant dans un centre de soins pour les éléphants ( on ne monte pas dessus, et on ne les approche pas, apparemment). Ces centres ont été développés afin de redorer l’image de ces régions où les éléphants ont été particulièrement maltraités, notamment par les safaris et autres promenades à touristes. J’en ai encore vu près de Ayutthaya, avant hier. Je termine en vous racontant une petite anecdote qui s’est passée lors de la visite du marché flottant à 80 km de Bangkok. Un couple était parmi nous et se chamaillait sans arrêt pendant l’aller. Au retour, évidemment, il y a toujours des retardataires, et c’ était eux. Il vaut mieux être très patient, et les Thaïs le sont, eux ! Bref, notre couple surgit pépère. Et voilà que le type dit qu’il a une envie très pressante. On attend encore. Son épouse commence à râler bruyamment. Et là, je ne sais pas ce qui m’a pris. Je regarde la dame, et en anglais, s’il vous plait, je lui sors : On a qu’à y aller ! Ça vous fera des vacances ! Elle s’est mise à éclater de rire, et tout le groupe avec. Moi qui suis nul en anglais, j’étais pas peu fier d’avoir fait rire tout le monde. Quand le type est revenu, tout le monde a fait comme si de rien était. A demain.

 

38 -Damnoen Saduak Floating Market

3 février 2020

Aujourd’hui, visite du marché flottant de Damnoen Saduak. Attraction qui, terminée vers 14h m’a permis de me ressourcer à la piscine de l.’hôtel’, petite, rafraîchissante et conviviale. J’ai surtout filmé aujourd’hui.Je ne crois pas pouvoir intégrer mes vidéos sur cette application. A défaut quelques images de mon smartphone brutes, juste pour agrémenter cette lecture. Vous verrez bientôt la suite. A propos dimanche dernier, j.ai été réveillé par un feu d’artifice à 7h du matin. Je me suis levé pour voir ça de la fenêtre de ma chambre. Non, ce n’était pas un canular. Un bon feu d.artifice un dimanche à 7.00 le matin en pleine ville de Bangkok. Je pense que c.est pour le roi, vénéré et très respecté ici. Concernant la visite du marché flottant en bateau, bien que très commerciale, celle-ci fut vraiment un moment agréable, avec des gens du groupe très sympathiques. Demain, je serai à Chiang Mai dans le nord du pays. Tout un programme m’attend.

03022020 103022020 203022020 303022020 403022020 503022020 603022020 803022020 903022020IMG_1256IMG_1260IMG_1265IMG_1266IMG_1267IMG_1268IMG_1269

37 – Ayutthaya et Palais d’été du Roi

2 février 2020

Bon, comme voyage solo, aujourd’hui, ç’était pas ça. Tour organisé par mon agence locale préférée. J’ai rien vu venir. Elle m’a organisé plusieurs circuits, sorti du lit et rentré à l’hôtel au pied de la piscine. Et bien, je ne regrette rien. Je n’aurai jamais pu organiser une journée comme celle-là, tout seul. La meilleure depuis mon arrivée à Bangkok. De la lumière plein les yeux. Le seul hic, C’est le groupe, avec ma misanthropie légendaire…. , Ce circuit était merveilleux. Mais le groupe, Il y a du pour et du contre. Je généralise pour faire de l’esprit, mais ne me traitez pas de raciste, je décris ces quelques touristes que nous sommes. Commençons par les chauffeurs et la guide, tous thaïlandais. Et bien, je crois que j’ai un peu de sang thaïlandais dans les veines, je les apprécie vraiment beaucoup. Pour le groupe, des couples en majorité, des jeunes et des vieux. Alors difficile de communiquer. Même sans la barrière de la langue, comme pour les couples français. Et puis il y a les solos comme moi, plusieurs, à ma surprise. Une dame chinoise qui a dû souffrir de la révolution intellectuelle. Pas moyen de lui faire lâcher un sourire. Des américains ou australiens en short, un peu débraillés. Et des russes, les pires, quelle arrogance ! Je me suis quand même marrer à les voir enfiler des pantalons colorés, achetés à la sauvette. Car la visite du Palais du Roi était très exigeante, bien plus que les temples. J’avais anticipé moi-même la situation en ne portant que des pantalons.                ( comme la plupart des hommes thaïlandais). Et puis, ça protège des moustiques, qui sont d’ailleurs moins nombreux qu’à Montpellier en été.

 

02022020 202022020 702022020 1102022020 1302022020 1702022020 1802022020 1902022020 2102022020 2202022020 2502022020 2702022020 3002022020 3102022020 3202022020 3402022020 3502022020 4002022020 4102022020 4202022020 4802022020 4902022020 5002022020 5102022020 5202022020 5402022020 5502022020 5602022020 5702022020 5802022020 6202022020 6302022020 6402022020 6502022020 6602022020 6802022020 7102022020 7602022020 7702022020 8102022020 8302022020 7402022020 3902022020 8

36 – Bangkok toujours

01 février 2020

Depuis deux jours. Beaucoup d’événements, de rencontres. J’ai fait le tour du propriétaire à Bangkok avec un guide à Touc-touc. Visite de temples et de musées moins prisés par les touristes. Je m’aperçois que je n’ai pas beaucoup de temps pour rédiger mes petits textes. Quand même, j’apprécie beaucoup les gens d’ici. On peut avoir l’impression parfois d’être pris pour un touriste benêt. Ce qui est un peu le cas. Mais les thaïs sont très respectueux et cherchent surtout à gagner leur vie. Il ne faut pas s’en offusquer. On devrait, d’ailleurs, organiser des stages ici, pour quelques « jeunes de banlieue » de chez nous, Le respect des autres est un principe de vie, ici, sans être naïf pour autant. Finalement, il y a moins de chinois que prévu. C’est la grosse masse des touristes, en principe, en Thaïlande. Non, rassurez-vous, ils ne sont pas tous malades. Ils sont bloqués chez eux par leur gouvernement. Du coup, c’est plus calme en cette haute saison touristiques. Quelques photos, mais pas de vidéos à mon regret sur cette application.

 

 

 

01022020 101022020 201022020 301022020 401022020 501022020 601022020 701022020

 

 

35 – Visite du Grand Palais

30 janvier 2020

Il n’y a pas de problème de transport en commun ici.

Avec le bateaux-bus, on est vite rendus au Grand Palais par le Chao Phraya, fleuve traversant Bangkok. J’ai croisé des français, on les reconnait de loin. Il râlent, on les sens aussi paumés que moi…

30012020 130012020 330012020 430012020 530012020 630012020 730012020 930012020 1030012020 1130012020 1330012020 1430012020 1530012020 2030012020 2130012020 2530012020 2830012020 2930012020 3030012020 3130012020 3330012020 3530012020 3630012020 3730012020 3930012020 4130012020 4230012020 4330012020 4430012020 4630012020 4730012020 5030012020 5230012020 5330012020 5430012020 5530012020 5630012020 5730012020 5830012020 5930012020 6030012020 6130012020 6230012020 6330012020 6430012020 6630012020 6730012020 6830012020 6930012020 7230012020 7430012020 7630012020 7830012020 7930012020 8430012020 16

32. SIAM et VIÊT NAM

26 décembre 2019 –

Le pire n’est pas sûr.

https://planificateur.a-contresens.net/itineraire/196723

itineraire-196723-2020-Mar-11-0629 (1)

Lundi 20 janvier 2019

Les calculs virés. Les anti-bio font leur effet. Le départ se précise. J-8.

https://www.google.fr/maps/place/2+Rue+Notre+Dame,+34170+Castelnau-le-Lez/@43.6339156,3.9165539,15.47z/data=!4m5!3m4!1s0x12b6a5ef00e418d1:0x4eda9c22d4dd89ef!8m2!3d43.6354759!4d3.9191455?hl=fr

DSCF3387

Mon équipement

Je crois que j’ai oublié de réserver mon billet. C’est pas grave, j’irai dans la soute.

Comment s’habiller quand il fait 4° à Paris et arriver à Bangkok avec 40° sans attraper la grippe en plus du Coronavirus.

Travel Colibri

Voyages sur le monde

PRENDS TA DOSE

Capsule Culture Pour Analphabètes Lettrés

Assistance WordPress.com

Consultez notre site d'assistance pour en savoir plus sur votre site et la manière de tirer le meilleur profit de WordPress.

VOYAGE ONIRIQUE

" Un rêve onirique, une bulle d'évasion "

L'urgence est au bonheur, by Sophie Ausilio

Humons-le chaque jour (Derrière chaque photo une histoire)

LA ROCHELLE PHOTOS

La Rochelle, nature, animaux, fleurs, jardin, mer, ports, bateaux..,

suzanne35

ni française ni bretonne malouin suis

gmafric

Just another WordPress.com site

Bien Vivre son Cancer

Mes conseils and co

WordPress.com en français

Toutes les nouvelles de la communauté WordPress.com

%d blogueurs aiment cette page :